10 Conseils pour passer du cododo à dormir en chambre indépendante

Si tu es arrivé jusqu’ici, c’est que tu est à la recherche d’astuces et de conseils sur la façon de deplacer ton enfant pour dormir dans sa chambre indépendante.

La première chose à savoir est que les Autorités du sommeil, ainsi que l’OMS, recommandent que les bébés partagent au moins la même chambre pendant les 6 premiers mois de leur vie.

Cette conseil de sécurité vise à prévenir la mort subite du nourrisson, principalement chez les enfants âgés de 0 à 3 mois.

OMS

Parmi les plus hautes autorités du sommeil et de la pédiatrie, il existe deux options. Pour certains, l’âge de sécurité pour que l’enfant puisse dormir dans une autre pièce est considéré comme étant à partir de 6 mois et pour d’autres jusqu’à 12 mois.

Ce sur quoi ils s’accordent tous, c’est qu’il n’y a aucune conséquence négative à prolonger le partage du lit, cododo /bed sharing ; ou de la chambre co-sleeping aussi longtemps que vous et votre famille le jugez opportun.

Croyez-moi quand je vous dis qu’aucun adolescent ne veut dormir dans le même lit, et encore moins dans la même chambre que ses parents.

Si cela correspond à vos valeurs, de manière saine et responsable, et que c’est votre décision, vous pouvez le faire aussi longtemps que vous le souhaitez.

Beaucoup vous diront probablement que vous créez de mauvaises habitudes chez votre enfant. C’est plus que prouvé, ce n’est pas vrai.

Rappelez-vous que la seule mauvaise habitude est de dire aux parents comment ils doivent dormir.

Dormir est une nécessité biologique et fait partie du développement neurologique de l’être humain. On ne peut pas l’accélérer, mais on peut l’accompagner.

Pour vous rassurer sur les dates, le rythme de sommeil adulte apparaît dès l’âge de 3 ans et n’est considéré comme mature qu’à partir de 7-8-9 ans.

En d’autres termes, tous les enfants, à un moment donné de leur développement, peuvent avoir des réveils nocturnes, répétitifs ou isolés. Ou avoir besoin d’être accompagne à l’endormissement. Et cela est considéré comme normal.

Faire ses nuits dormir sommeil

Ce n’est pas parce que vous dormez avec votre bébé ou votre enfant, ou qu’il dort dans une autre pièce qu’il se réveillera moins la nuit.

Tous les êtres humains auront un jour la capacité de s’endormir par eux-mêmes et aussi de contrôler et de savoir quoi faire lorsqu’ils se réveillent la nuit. Qu’ils aient été accompagné ou non pendant son sommeil.

En fait, comme le sommeil est également influencé par l’environnement, même en période de stress, nous les adultes, nos avons aussi plus de réveils ou avons plus de mal à trouver le sommeil que d’habitude.

Optez pour des solutions qui réduisent votre stress et celle de votre enfants.

  1. Découvrez les différents types de couchages disponibles et choisissez celui qui vous convient le mieux.
  2. Préparez le lit en commençant par éliminer tous les objets inutiles qui pourraient obstruer la circulation d’air ou nuire à sa santé.
  3. Faites une petite récapitulation des habitudes de sommeil que vous avez déjà vu dans votre enfant afin de trouver un rythme cadré et plus facile à suivre.
  4. Si bien développez un rituel du coucher à suivre “tous les soirs” aide votre enfant à avoir des routines et un environement securisant, s’endormir seul et retrouver son calme seul n’est pas encore forcement quelque choses que votre enfant est capable de faire en fonction de son age. La lecture, berceuse ou musique apaisante par exemple, aideras aussi à donner une importance à ce moment.
  5. Prenez le temps de discuter de la journé, des evenement qui on pu être beau ou pas. Le moment de l’endormisement reste un moment importante pour les enfants longtemps. Privilegiez ce moments de communication vous aideras aussi dans le future.
    • Rappelez-vous que même les adultes racontent nos secrets, ou les moments difficiles de ces moments d’intimité et des chuchotements.
5 Astuces pour mettre votre bébé au lit sans le réveiller dormir
  1. Prenez le temps de parler de la transition avec votre enfant afin qu’il puisse comprendre les raisons et bien s’aprivoiser des nouvelles routines.
  2. Soyez flexible. Si, à un moment donné, en tant que parent, il te convient de faire moins de rituels, d’éteindre la lumière et de dormir, pour quelque raison que ce soit : Facilite-toi les choses.
    • Expliquez la situation à votre enfant à son niveau, choisissez de l’accompagner pendant son sommeil si vous pensez qu’il risque de se réveiller pendant la nuit ou si vous pensez que vous n’est pas mentalement disponible pour tout le rituel.
    • Il n’y a rien de mal à ce qu’il dorme avec vous certains jours et pas d’autres. Vous n’envoyez pas un mauvais message et vous ne donnez pas de mauvaises habitudes.
    • Le message que vous envoyez est que vous devez aussi prendre soin de vous, que votre santé mentale et votre sommeil le sont aussi. Il n’y a aucune incohérence à dormir aussi bien que possible en famille.
  3. Si vous envisagez de changer la chambre de votre enfant à partir de 6 mois : Essayez de choisir des moments où il n’y a pas de changements soudains.
    • Si, après les vacances, votre enfant entre à la crèche ou à la maternelle et que vous en profitez pour changer sa chambre, il se peut que les changements soient trop nombreux.
    • Attendez que votre enfant s’habitue à la nouvelle situation avant d’introduire un autre changement majeur.Lorsque tout s’est un peu stabilisé, vous pouvez envisager le changement et le réaliser.
  4. Les routines ne sont pas figées, vous pouvez créer vos propres routines et les modifier lorsque vous le jugez nécessaire.
    • Par exemple, le fait de mettre les pantoufles près du lit donne aux enfants un signal de référence sûr qui leur indique que lorsqu’ils vont se lever, tout est sûr et qu’ils savent où les trouver.
  5. Optez pour des solutions qui réduisent votre stress et celle de votre enfant et qui permettent une meilleure sommeil de tout la famille.

Ayez des informations et des attentes réelles et ne tombez pas dans les mythes ou la culpabilité.

Dormir avec votre bébé, le calmer, le bercer, l’accompagner,… c’est bon. 
Et c’est normal ! Cela ne va pas le faire se réveiller davantage.

Un sommeil ininterrompu viendra. Bien sûr !
Quand il aura mûri et grandit un peu plus. Certains enfants plus tôt et d’autres plus tard. Tout comme un jour il commencera à marcher même si vous l’avez porté dans vos bras.

Si vous vous réveillez fatigué, avec un bébé… C’est NORMAL, ne laissez personne vous dire le contraire.

Mère de trois, geographe et expert en Parentalité, je m'appelle Mercedes Granda et je suis Consultante Perinatale. Parentalité Continuum c'est mon projet.
Savoir plus...

Réseaux et contacts

Les questions par thèmes

Inscrit toi Ateliers et reunions

  • Sale! #sommeilbebe

    Atelier sommeil “Comment dorment les bébés ?”

    0 out of 5
    27,00
    Add to cart
  • Séance individuelle de portage

    Séance à domicile et individuelle de portage

    0 out of 5
    57,00
    Add to cart

Toutes les informations fournies sur ce blog le sont à des fins d’information
et de discussion générale uniquement.

Il est de votre responsabilité de vérifier de manière indépendante toute information ou opinion contenue sur ce site et de consulter votre médecin, pédiatre ou autre professionnel compétent pour l’exactitude
et l’applicabilité de toute information
sur ce site.

Mes recommandations

FIRMAPARA-BLOGMERCEDESGRANDA

Si vous avez aimé cet article
Si vous pensez qu’il peut être utile à quelqu’un d’autre

Partager via les réseaux sociaux et WhatsApp

Mon blog est alimenté par vos commentaires

Leave a Comment

Ouvrir chat
💬 Besoin d'aide ?
Hola 👋 Ici, tu peux me poser tes questions