Le Sommeil des enfants en photos

Je vous invite à savoir comment vos enfants dorment réellement au fil des ans avec un projet photographique, un beau souvenir d’enfance. Ici je te raconte comment et pourquoi je l’ai fait.

Il y a 16 ans, je me suis lancée dans l’aventure de la maternité. Au début, je n’avais aucune idée du fonctionnement de mon fils… enfin, de n’importe quel bébé, et encore moins du sommeil d’un bébé.

sommeil, bébé, dormir,

Je n’ai pas du tout commencé par le cododo ou partage du lit, ni le cosleeping partage de chambre, ou du moins je ne savais même pas que cela existait. Le projet était bien autre...

Pour mon aîné, je lui avais préparé et décoré sa chambre. Où j’avais exprimé ma construction particulière de la maternité, notamment les éléments nécessaires et indispensables. Alors bien sûr, la décoration centrale était le berceau, beau, décoré…

Dans une chambre de bébé belle et décorée… ça te dit quelque chose ?

nouveau-né sommeil allaitement

Quand nous sommes rentrés à la maison, nous avons commencé avec la nacelle, parce que je me suis dit que cela prendrait quelques jours. ….

La chose est qu’avec l’angoisse du poids et qu’il avait eu la jaunisse à la naissance, ce n’était pas possible de ne pas répondre à sa faim aussi quand il demandait pendant la nuit…..

À cette époque, je n’avais pas non plus idée que je pouvais allaiter en position allongée ou que je serais capable de le faire sur les deux seins, même sans me retourner, avec les années d’expérience. J’ai donc allaité comme “Il faut faire !”… assise dans le lit, de peur que quelque chose n’arrive au bébé. J’etait en apparence même confortable.

Mais je ne comptais pas non plus sur la répétition et la fatigue.

Ainsi, au bout de quelques jours, aux premières heures du matin, mon bébé m’a demandé de l’allaiter et donc, assise, je l’allaitais. Et je me suis sentie endormie quelques dixièmes de seconde, juste à ce moment où l’on se détend complètement, et puis je me suis réveillée en sursaut en pensant que j’avais lâché le bébé et qu’il était tombé de mes bras.

Tu connais cette sensation de tomber dans le vide, et de te réveiller parce que tu crois que c’est arrivé ?

Eh bien, comme ça…!

Heureusement, je ne l’ai pas fait, c’était un avertissement de peur et j’ai fait justement son opposé. Mais c’était un avertissement dont je devais tenir compte. Je craignais vraiment… ce qui aurait pu se passer.

Le fait est que j’ai commencé à allaiter couchée mais éveillée ou du moins en essayant de faire entrer et sortir le bébé de la Nacelle à chaque fois qu’il le réclamait ou qu’il était plein.

caries allaitement

Les jours s’entremêlaient et je me souviens fréquemment qu’entre deux rêves et sans savoir pourquoi, au milieu de la nuit, je regardais à ma gauche pour voir s’il ne réclamait pas de moi, comme si je devais regarder dans la Nacelle “au cas où”.

C’est ainsi que nous sommes arrivés à 3 mois.

Dans une conversation de “conseils maternels de ma sœur”, elle m’a dit :

“Maintenant tu peux le mettre dans sa chambre”.

Et je me suis dit : ” hé, elle a deux enfants, si elle le dit… c’est que maintenant c’est le moment… ”

et donc c’était… ” Pour mieux dormir, je pensais, mais non… “.

J’ai donc commencé à roupiller dans une de ces Fauteuil Ikea PoÄng que j’ai achetées parce que mon dos me faisait souffrir pendant que j’allaitais pendant la journée. Je passais parfois du salon à la chambre d’enfant dans ce fauteuil. Si vous envisagez d’en acheter une pour l’allaitement, je vous la recommande vivement.

Mais aussi confortable que soit le fauteil bénie pour l’allaitement, pour dormir c’était nul, c’était un fauteuil.

Et oui, ce n’est pas que je dormais, c’est juste que parfois je m’épuisais et je m’endormais, et j’attendais que mon fils s’endorme pendant que je lui tenais la main, ou qu’il me demande une tétee ou quelque chose comme ça. Et pas qu’au début de la nuit.

D’abord, il fallait l’endormir puis le laisser dans son lit… ce qui pouvait me prendre quelques essais. Puis il se réveillait en pleurant au moins une ou deux fois pendant la nuit pour l’allaiter.

A ce moment-là, les doutes sur la qualité de mon lait s’étaient dissipés… 500g en une semaine et un stade plus stable de 3-4 heures entre les tétées, je pouvais voir la lumière au bout du tunnel.

sommeil charge mentale

Mais le truc c’est que maintenant c’etait moi qui me promenais et je n’avait toujours pas eu un sommeil réparateur…

Pendant les vacances d’hiver, nous sommes allés camper en Ardeche et il faisait si froid pendant la nuit dans le bungalow que j’ai eu peur que le bébé ne dorme seul dans son berceau camping et le retrouver congelé de froid le lendemain. Alors on a dormi tous les trois ensemble tout la semaine.

C’était si bien, comment on se réveillait, comment on s’endormait ensemble, tout était génial.

À ce moment-là, une phrase d’une aide-soignante qui m’a vue à la maternité au moment de la naissance m’est venue à l’esprit.

Elle m’a dit deux choses :

“parle beaucoup à votre enfant, dites-lui tout”.

“Mets-le dans ton lit, tu ne le regretteras pas.”

Et bien, je me suis mis au travail et j’ai commencé à m’intéresser à la façon de bien faire les choses.

Peu après, j’ai regardé un documentaire sur le sommeil dans lequel un médecin parlait de la synchronisation des positions de sommeil des personnes qui partagent un lit. Documentaires et vidéos de mères dormant avec leur bébé et de la façon dont la dyade synchronisent leurs mouvements. Il a également montré des parents qui ont mis 2 ou 3 jours à se synchroniser, mais au final, tous ceux qui partageaient un lit ou une chambre et étaient très proches les uns des autres y sont parvenus.

Et puis la famille s’est agrandie. Et j’ai commencé à prendre des photos de mes enfants avec cet objectif. J’ai fini par baptiser notre chambre comme notre “Grotte familiale”.

À chaque periode on s’adapté et on changé, les 3 façons de dormir avec les enfants étaient présentes dans notre “rêve familial personnel” au long des années, et ça changé par periodes ou par jours. À un moment donné, les trois ont même coexisté.

  • 1 enfant en cododo
  • 1 enfant en cosleeping
  • Et le grand dans sa chambre

Les parents ont le droit de choisir la façon dont ils veulent dormir, celle qui leur convient le mieux.
Pas le pédiatre ni une conseillere en sommeil, ni la famille, ni personne d’autre.

C’est vous qui décidez!

Je ne vais pas vous mentir, l’heure du coucher sera encore importante pour les enfants pendant un certain temps.

Si l’objectif est d’obtenir un bon sommeil pour toute la famille, faites-le à votre façon et changez quand vous en avez besoin ou que vous le jugez nécessaire.

Si tu es également capable de reconnaître dans quelle période vous vous trouvez, toi et ton bébé, et comment t’adapter à ces changements en tenant compte les besoins de ton bébé et les tiens… tu seras mieux préparée à affronter chaque étape.

Si dormir bien est l’objectif, osez changer pour que vous et votre famille puissiez dormir à votre façon. Il existe 3 façons de dormir avec des enfants et des milliers d’alternatives.

Je suivais ce qui marchait pour mes enfants et ce qui marchait pour moi. C’étaient mes choix et sur un millier de mères, un millier feront des choses différentes.

@parentalitecontinuum

Je vous invite à realiser un projet photographique sommeil avec vos enfants, un beau souvenir d’enfance. Il y a 16 ans, je me suis lancée dans l’aventure de la maternité. Au début, je n’avais aucune idée du fonctionnement de mon fils… enfin, de n’importe quel bébé, et encore moins du sommeil d’un bébé. Je n’ai pas du tout commencé par le cododo ou partage du lit, ni le cosleeping partage de chambre, ou du moins je ne savais même pas que cela existait. Le projet était bien autre… Pour mon aîné, je lui avais préparé et décoré sa chambre. Où j’avais exprimé MA construction particulière de la maternité, notamment les éléments nécessaires et indispensables. Alors bien sûr, la décoration centrale était le berceau, beau, décoré… Et j’ai découvert que à chaque periode on s’adapté et on changé, les 3 façons de dormir avec les enfants étaient présentes dans notre “sommeil familial”. À un moment donné, les trois ont même coexisté. 1 enfant en cododo 1 enfant en cosleeping Et le grand dans sa chambre Les parents ont le droit de choisir la façon dont ils veulent dormir, celle qui leur convient le mieux. Pas le pédiatre ni une conseillere en sommeil, ni la famille, ni personne d’autre. C’est vous qui décidez! Si dormir bien est l’objectif, osez changer pour que vous et votre famille puissiez dormir à votre façon. Il existe 3 façons de dormir avec des enfants et des milliers d’alternatives. Je suivais ce qui marchait pour mes enfants et ce qui marchait pour moi. C’étaient mes choix et sur un millier de mères, un millier feront des choses différentes. Vos enfants ont le temps de dormir, ce sont des enfants, s’ils ont sommeil, ils dormiront. C’est un besoin biologique. Mais c’est VOTRE sommeil qui va être perturbé, alors ménagez-vous, à votre façon. Les projets changent, ils évoluent, ils tombent, ils se relèvent… et ce sera toujours à vous de vous améliorer. Le rêve chez l’être humain n’est pas une ligne droite, toujours ascendante. Celle des bébés et des jeunes enfants non plus. Et n’admettez aucune opinion à ce sujet. Bien dormir en famille ne devrait pas être une question de camps à choisir, mais de différentes options pour chaque famille, en fonction de ses besoins !

♬ Baby Face – Official Sound Studio

Vos enfants ont le temps de dormir, ce sont des enfants, s’ils ont sommeil, ils dormiront. C’est un besoin biologique. Mais c’est VOTRE sommeil qui va être perturbé, alors ménagez-vous, à votre façon.

Les projets changent, ils évoluent, ils tombent, ils se relèvent… et ce sera toujours à vous de vous l’amenager. Le rêve chez l’être humain n’est pas une ligne droite, toujours ascendante. Celle des bébés et des jeunes enfants non plus.

Et n’admettez aucune opinion à ce sujet.

Bien dormir en famille ne devrait pas être une question de camps à choisir, mais de différentes options pour chaque famille, en fonction de ses besoins. Et ils ne sont pas figés, mais peuvent constituer des ressources pour différents moments de la croissance de vos enfants. Nous avons le droit de prendre nos propres décisions et de changer d’avis.

  •  Ayez des informations et des attentes réelles et ne tombez pas dans les mythes ou la culpabilité.

Dormir avec votre bébé, l’allaiter, le calmer, le bercer, l’accompagner,… c’est bon. 
Et c’est normal ! Cela ne va pas le faire se réveiller davantage.

Un sommeil ininterrompu viendra. Bien sûr ! Quand il aura mûri. Certains enfants plus tôt et d’autres plus tard. Tout comme un jour il commencera à marcher même si vous l’avez porté dans vos bras.

Accompagner ou forcer ? Une question que vous pouvez vous poser…

Si vous vous réveillez fatigué, avec un bébé… C’est NORMAL, ne laissez personne vous dire le contraire.

Mère de trois, geographe et expert en Parentalité, je m'appelle Mercedes Granda et je suis Consultante Perinatale. Parentalité Continuum c'est mon projet.
Savoir plus...

Réseaux et contacts

Les questions par thèmes

Inscrit toi Ateliers et reunions

  • Sale! #sommeilbebe

    Atelier sommeil “Comment dorment les bébés ?”

    0 out of 5
    27,00
    Add to cart
  • Séance individuelle de portage

    Séance à domicile et individuelle de portage

    0 out of 5
    57,00
    Add to cart

Toutes les informations fournies sur ce blog le sont à des fins d’information
et de discussion générale uniquement.

Il est de votre responsabilité de vérifier de manière indépendante toute information ou opinion contenue sur ce site et de consulter votre médecin, pédiatre ou autre professionnel compétent pour l’exactitude
et l’applicabilité de toute information
sur ce site.

Mes recommandations

FIRMAPARA-BLOGMERCEDESGRANDA

Si vous avez aimé cet article
Si vous pensez qu’il peut être utile à quelqu’un d’autre

Partager via les réseaux sociaux et WhatsApp

Mon blog est alimenté par vos commentaires

Leave a Comment

Ouvrir chat
💬 Besoin d'aide ?
Hola 👋 Ici, tu peux me poser tes questions