Les Méthodes de sommeil apprend aux bébés à rester silencieux

Aimeriez-vous savoir pourquoi les méthodes d’apprentissage du sommeil ne font pas reelement dormir les bébés et quelles sont ses inconvenients ?

En 1985, la méthode Ferber, créée aux Etats Unis par le pédiatre du même nom, voit le jour et se répand dans le monde occidental avec des techniques et noms différents jusqu’à aujourd’hui avec des variantes plus ou moins “soft” en diminuant selon les capacités de parents à supporter les pleurs ou les regles imposées.

 

Richard Ferber a d’ailleurs dirigé pendant un temps le Pediatric Sleep Disorders Center à Boston (USA).  Neanmoins, pour comprendre Ferber, il suffit de lire cette déclaration :

Le bébé est un manipulateur qui essaie de gérer la façon dont ses parents agissent envers lui, et c’est quelque chose qu’il faut l’empêcher de faire. 

Dr. Richard Ferber

A cette époque il n’y avait pas non plus d’ études scientifiques sur le sommeil des enfants. La conséquence est que Ferber considère certains comportement du sommeil des bébés comme une maladie qu’il faut éviter, et utilise des méthodes behavioristes pour forcer l’apprentissage.

Aujourd’hui, le message est un peu plus édulcoré, mais il y a aussi ces croyances cachées qu’en plus culpabilisent les parents. 

Faire ses nuits sommeil bébé

 

“Si ton enfant se réveille, c’est de ta faute
tu ne fais pas bien les choses”.

Nous ne savons évidemment que très peu de choses sur les conséquences de ces méthodes, car c’est une chose que de nombreux adultes souffrant de problèmes de sommeil, attachés encore à un doudou à 20 ans, ou qu’ont du mal à faire confiance ou encore.. ont des angoisses nocturnes n’osent pas avouer. 

 

  • Des “méthodes” qui négligent la signification évolutive des pleurs des nourrissons.
  • Ignorent que le sommeil est un processus évolutif.
  • Exigent des parents de s’auto remplacer comme figure d’attachement.

Sans entrer dans les jugements, uniquement du point de vue des neurosciences, des preuves scientifiques, cette méthode cause-t-elle des dommages effectivement.

Les pleurs sont un signe primitif et très puissant de survie, qui “oblige l’adulte à se rapprocher” (Swain). Les bébés à la naissance séparés de sa mère souffrent d’une anxiété et d’un stress extrêmes c’est pourquoi même la OMS recommande la non séparation mère-bébé à la naissance, ou la pratique du peau à peau pour tout les enfants et plus particulierement en cas de prématurité ou soucis de santé. 

 

  • À la naissance, le fait d’être séparé d’un seul mètre de sa mère dans un lit d’enfant suffit à produire un état d’anxiété avec une forte activation du système nerveux autonome (Morgan 2011 : Should Babies Sleep Alone ?).
  • Dans le contact peau à peau, on observe des cycles de sommeil normaux et un état de calme du système nerveux autonome. (Bergman 2010 : Hold your Prem).

“Plus l’individu est menacé, plus son comportement est primitif et régressif”.

John Hughlings Jackson, Neuroscientifique 1900
Faire ses nuits

 

Cette déclaration de John Hughlings Jackson est acceptée par les neuroscientifiques. L’explication la plus rationnelle est peut-être celle de Bruce Perry, qui décrit une séquence de réponses à une menace : d’abord la vigilance, puis la paralysie, et enfin la dissociation. Steven Porges a également développé ce thème dans sa Théorie polyvagale.

Les méthodes d’apprentissage du sommeil ne font pas dormir les bébés, elles leur apprennent seulement à être silencieux. Ils restent immobiles, sachant que personne ne répondra à leurs besoins. Ils apprennent à accepter qu’ils ont été abandonnés. 

Ils perdent fondamentalement la capacité de faire confiance. 

 

Las satisfaction des parents comme resultat

Et oui, aussi plusieurs études soutiennent ces méthodes, en utilisant uniquement la satisfaction des parents comme résultat. C’est qui donne des études avec du sesgo mais que malheureusement, ils répondent bien aux besoins perçus des parents. 

Ces études n’ont toutefois pas mesuré l’effet sur le développement émotionnel et social des enfants.

les_enfants_savent_dormir

 

Aujourd’hui, à vu dès connaissance actuelle, ces méthodes sont considérée comme une apologie de la maltraitance

Et je dirais qu’ils maltraitent les enfants ainsi que les mères et les pères. Des millions de parents l’ont utilisé ou ont essayé de l’utiliser et encore ça continue avec certains coachs du sommeil.

Pendant des années, on a fait croire aux parents que si leur enfant de 7 ans sortait du lit, ne pouvait pas dormir, avait peur et/ou avait besoin de compagnie ou réconfort, c’etait qu’ils avaient un problème.

Le problème de ce type des méthodes vient également de la durée

Si l’on considère que tout enfant peut avoir des réveils nocturnes biologiques prononcés ou pas à tout moment jusqu’à l’âge de 9 ans et/ou par périodes. Et que presque 50% des enfants dès 3 ans ont au moins une ou plusieurs réveils nocturnes. 

Et si l’on considère que nous savons aussi aujourd’hui que le rythme de sommeil de l’adulte n’est complètement établi qu’après 9 ans et que, loin d’être stables, les rythmes de sommeil changent pendant l’adolescence et même dans la vieillesse. 

Les parents ne seraient-ils pas plus sereins s’ils savaient que c’est une possibilité et qu’ils peuvent accompagner leurs enfants à chaque étape et tenir en compte de ses besoins et les besoins de l’enfant au même temps ?

 

Le sommeil est evolutif et un besoin primaire, on ne peut pas le dresser

Malheureusement chez certains bébé et enfants l’application à vraiment un impact très problématique sur le lien de l’attachement. Il ne faut pas oublier que le sommeil n’est pas seulement un acte biologique sinon que notre corps aussi va gérer neurologiquement les angoisses de la vie qu’on traverse autant que les apprentissages.

Nous entant que parents on n’ai pas livrés avec un livre d’instructions, mais M. Ferber était un pédiatre, tous ses acolytes et les pseudo-coachs du sommeil étaient et sont des professionnels dont le travail consiste à étudier le sommeil. 

Des millions de parents leur ont fait confiance.

Et l’idée est restée tellement ancrée que l’une des premières questions qu’on pose encore en 2022 aux parents sur les enfants est :

“Est qu’il fait déjà ses nuits? “

 

 

Et la question que maintenant on se pose !! Est-ce que on peut guérir de cette blessure ?

Oui, l’être humain est très résilient. Pour les parents qui ont utilisé ces méthodes, le fait de parler est également utile et permet de reconstruire le lien de l’attachement.

Avec le recule et l’information très probablement on ne l’aurait pas fait, c’était quelque chose recommandé pendant des années par les plus hautes autorités sanitaires, les pédiatres et les coachs du sommeil.

Imaginez que vous vivez aujourd’hui la maternité sous pression sociale et qu’on tombe encore dans le stress, comme cela a dû être le cas à l’époque. 

L’ambiance a une énorme influence sur notre sommeil, les pires moments seront sûrement des moments où la personne affectée, si on est déjà adulte, a besoin d’exprimer ses besoins et/ou avoir besoin de soutien. La première chose c’est de constater que tu as survécu. 

  • S’entourer des personnes qui sont à votre écoute
  • Parler avec tes enfants/parents si on as cette possibilité.

L’environnement, les moments d’angoisse, seront les plus difficiles. Non seulement un partenaire peut nous apporter de la sécurité émotionnelle, mais aussi des amis, amies, psychologues si besoin et nous mêmes. 

Nous connaître nous rend plus forts.

Tipos Asesorias Sueño par Mercedes Granda

 

Ayez des informations et des attentes réelles et ne tombez pas dans les mythes ou la culpabilité.

Dormir avec votre bébé, le calmer, le bercer, l’accompagner,… c’est bon. 
Et c’est normal ! Cela ne va pas le faire se réveiller davantage.

Un sommeil ininterrompu viendra. Bien sûr !

Quand il aura mûri. Certains enfants plus tôt et d’autres plus tard.

Tout comme un jour il commencera à marcher même si vous l’avez porté dans vos bras.

Accompagner ou forcer ? Une question que vous pouvez vous poser…

Si vous vous réveillez fatigué, avec un bébé ou un enfant en bas âge…
C’est NORMAL, ne laissez personne vous dire le contraire.

 

 

Entre autres sources:

Hofer, M. A. (2006). Psychobiological Roots of Early Attachment. Current Directions in Psychological Science, 15(2), 84–88. https://doi.org/10.1111/j.0963-7214.2006.00412.xv

Moore ER, Anderson GC, Bergman N. Early skin-to-skin contact for mothers and their healthy newborn infants. Cochrane Database Syst Rev. 2007 Jul 18;(3):CD003519. doi: 10.1002/14651858.CD003519.pub2. Update in: Cochrane Database Syst Rev. 2012;5:CD003519. PMID: 17636727.

Morgan BE, Horn AR, Bergman NJ. Should neonates sleep alone? Biol Psychiatry. 2011 Nov 1;70(9):817-25. doi: 10.1016/j.biopsych.2011.06.018. Epub 2011 Jul 29. PMID: 21802659.

Mère de trois, geographe et expert en Parentalité, je m'appelle Mercedes Granda et je suis Consultante Perinatale. Parentalité Continuum c'est mon projet.
Savoir plus...

Réseaux et contacts

Les questions par thèmes

Inscrit toi Ateliers et reunions

  • Sale! #sommeilbebe

    Atelier sommeil “Comment dorment les bébés ?”

    0 out of 5
    27,00
    Add to cart
  • Séance individuelle de portage

    Séance à domicile et individuelle de portage

    0 out of 5
    57,00
    Add to cart

Toutes les informations fournies sur ce blog le sont à des fins d’information
et de discussion générale uniquement.

Il est de votre responsabilité de vérifier de manière indépendante toute information ou opinion contenue sur ce site et de consulter votre médecin, pédiatre ou autre professionnel compétent pour l’exactitude
et l’applicabilité de toute information
sur ce site.

Mes recommandations

FIRMAPARA-BLOGMERCEDESGRANDA

Si vous avez aimé cet article
Si vous pensez qu’il peut être utile à quelqu’un d’autre

Partager via les réseaux sociaux et WhatsApp

Mon blog est alimenté par vos commentaires

Leave a Comment

Ouvrir chat
💬 Besoin d'aide ?
Hola 👋 Ici, tu peux me poser tes questions