La maternité nous rend plus intelligents

Avez-vous remarqué des pertes de mémoire pendant la grossesse ou la maternité ? Oubliez-vous des choses ou avez-vous l’impression que vos capacités sont différentes ?

Différentes études ont montré que, bien que la taille du cerveau puisse être réduite jusqu’à 7 % pendant la grossesse, cette réduction n’est pas due à une perte de neurones. 

Du point de vue de l’évolution, il ne serait pas logique que la grossesse réduise les capacités cognitives d’une femme, précisément à un moment où elle est la plus vulnérable. 

La taille du cerveau revient à la normale environ six mois après la naissance. Les scientifiques ne savent pas pourquoi cette réduction de la taille du cerveau se produit, mais on pense qu’elle est due à divers changements structurels.

Certains chercheurs pensent qu’en raison de l’organisation de nouvelles connexions entre les neurones, un léger état de confusion peut survenir, notamment à la fin de la grossesse et dans les premiers jours après la naissance.

¡ Ton cerveau se spécialise !

 
La maternité nous rend plus intelligents

De nombreuses femmes remarquent qu’elles deviennent “plus distraites” pendant la grossesse, mais cela n’est pas dû à une baisse de l’intelligence, sinon à la concentration de neurones dans d’autres regions importantes à developper et ameilorer nos capaciter de materner.

Le centre de notre attention change.

Tout tourne désormais autour de votre futur bébé et tout le reste semble secondaire.

En fait, de manière assez paradoxale, certains auteurs pensent que ces distractions sont précisément la preuve de la capacité accrue de concentration de la femme pendant la grossesse : elle fait plus attention à ce qu’elle fait ou ne fait pas et amplifie l’importance de ces distractions.

La capacité du cerveau humain à s’adapter à de nouveaux besoins a été démontrée depuis longtemps.

Dans le cas de la maternité, les changements commencent à se produire bien avant que nous soyons confrontées au défi de prendre soin de notre enfant. 

Tout commence avec la grossesse.

Les moteurs du changement dans le cerveau d’une femme sont les deux hormones maternelles par excellence :

  1. Oxytocine. Il améliore l’apprentissage et la mémoire, réduit le niveau de stress et favorise la confiance et les relations sociales.
  2.  Prolactine qui augmente le courage.

Toutes ces qualités sont essentielles pour une éducation parentale réussie, comme nous le verrons plus tard.

La maternité nous rend plus intelligents.

Nous devons garder à l’esprit qu’il existe de multiples types d’intelligence, comme il existe de nombreux problèmes à résoudre dans la vie.

Pour la femme enceinte, sa priorité sera la survie de son enfant.

Le nouveau-né dépendra de sa capacité en tant que mère à le nourrir et à le protéger. C’est pourquoi le cerveau de la femme enceinte se modifie, renforçant certaines compétences utiles à la réalisation de ses objectifs maternels :

Le cerveau multitâche :

La maternité améliore la mémoire spatiale et l’apprentissage.

Un jeune enfant nécessite une vigilance constante et la capacité à mieux contrôler ce qui se passe autour de nous commence à se développer pendant la grossesse.

Cependant, nous ne pouvons pas négliger les autres tâches, d’où l’amélioration de notre capacité à faire plusieurs choses à la fois. Améliorer votre vitesse d’apprentissage sera d’une grande aide dans une période où de nombreux changements auront lieu en peu de temps.

Nous devons apprendre à prendre soin de notre bébé et plus tôt nous le ferons, plus grandes seront les chances de survie.

Le cerveau anti-stress :

Toute nouvelle mère est consciente du stress généré par un nouveau-né qui a besoin de manger souvent et se réveille constamment pendant la nuit. Une mère peut perdre beaucoup des heures de sommeil au cours de la première année de vie de son enfant.

Une telle perte de sommeil sans le soutien d’un cerveau anti-stress pourrait avoir des répercussions négatives sur sa santé et ses capacités quotidiennes.

D’autre part, les chances de survie d’un bébé sont considérablement accrues lorsque la mère bénéficie d’une aide au sein de son groupe.

Le cerveau social :

La maternité améliore les compétences linguistiques non verbales, et il semble raisonnable que ce soit le cas puisque les bébés ne seront pas capables de parler avant un certain temps.

Notre cerveau doit apprendre à interpreter les signes de notre bébé en particulier.

La sociabilité a donc été naturellement sélectionnée comme une compétence précieuse à développer.

Le cerveau intrépide :

Toutes les femelles deviennent extrêmement agressives et protectrices après la naissance. Nous sommes dans un état d’hypervigilance.

  • Ils sont capables de s’attaquer à des animaux beaucoup plus gros, en s’offrant comme leurres pour tromper les prédateurs.
  • Ils sont également capables de prendre de plus grands risques pour trouver de la nourriture pour leurs petits.
  • Cela est dû à une réduction de l’amygdale, qui est responsable des réactions de fuite et de combat.

Maternité Le cerveau intrepide

La nature veut défendre ses petits
et elle veut que vous défendiez vos petits comme une lionne.

Vous savez maintenant que votre perte de mémoire est due au fait que votre cerveau coupe les informations les moins importantes pour se concentrer sur l’essentiel. Votre survie et celle de votre bébé.

Vos capacités s’améliorent pour survivre et les précédentes ne disparaîtront pas, elles reviendront, renforcées par celles que vous aviez déjà.

Et toi, combien de temps après l’accouchement t’es-tu sentie remise des effets de la grossesse et de l’accouchement ?

💣Ayez des informations et des attentes réelles et ne tombez pas dans les mythes ou la culpabilité.

Dormir avec votre bébé, l’allaiter, le calmer, le bercer, l’accompagner,… c’est bon. 
Et c’est normal !

Vous travaillé vos capacités intellectueles maternelles.

Si vous vous réveillez fatigué, avec un bébé… C’est NORMAL, ne laissez personne vous dire le contraire.

FIRMAPARA-BLOGMERCEDESGRANDA

Si vous avez aimé cet article
Si vous pensez qu’il peut être utile à quelqu’un d’autre

Partager via les réseaux sociaux et WhatsApp

Mon blog est alimenté par vos commentaires

S'abonner à la Newsletter

Laisser un commentaire