Sages-femmes contre doulas sur les “1000 premiers jours”.

1000 premiers jours sages femmes

Je suis une ardente défenseure du rôle des sages-femmes. Mais je ne peux m’empêcher de réagir à cette déclaration alarmiste et par ailleurs non fondée.

Je revendique souvent non seulement leur importance, leur statut et je soutiens leurs revendications, en plus toutes les sages-femmes qui souhaitent collaborer avec moi sont assurées de compter sur mon engagement. Il n’est pas rare que j’invite des sages-femmes à l’espace Continuum, ainsi que de nombreux autres professionnels, et j’espère que cela continuera d’être le cas.

“Le degré de qualité et de chaleur ou, à l’inverse, de misogynie, de médicalisation inutile et de mauvais traitement des femmes dans un système de soins à l’accouchement est directement lié à la position de la sage-femme dans ce système.  Je ne dis pas cela moi-même, il suffit de regarder les statistiques sur les interventions et la santé périnatale.

C’est précisément parce que la figure de la sage-femme est irremplaçable et fondamentale que, lorsque je vois que certains s’opposent aux doulas, je suis perplexe. C’est comme si elles n’y croyaient pas. Je ne pense pas que les doulas aient la moindre chance de priver les sages-femmes de leur travail, et je doute fort qu’elles y parviennent.”

Isabel Fernandez del Castillo, autrice de La Revolution de la Naissance. Sources sur liens actuels de France.

Bien sûr, le travail et la formation des doulas doivent être réglementés, comme cela a été fait pour toute “nouvelle” profession.

Et oui, les femmes ont le droit d’accoucher et d’être accompagnées de la personne avec laquelle elles se sentent le plus à l’aise, et leur refuser ce droit est un nouvel exemple de paternalisme difficilement défendable à notre époque. 

Et effet, les femmes ont besoin d’un autre type de préparation à l’accouchement et d’un autre type d’accompagnement dans la maternité.

Elles sont aussi capables de les trouver par elles mêmes et de choisir à son grais.

À mon avis, les menaces qui pèsent sur le travail des professionnels comme les sages-femmes sont ailleurs, et je ne parle pas seulement de la question du travail.

Je voudrais suggérer quelques lignes de demande importantes pour améliorer à la fois le travail des sages-femmes et des autres professionnels associés aux enfants et leur position au sein du système.  

Bien que j’applaudisse la plateforme des 1000 premiers jours, la vérité est que, de l’avis de quelqu’un qui a suivi plusieurs formations avec l’un des néonatologistes international à l’origine de ce concept, avec plus de 14 ans de formation continue en thematiques perinatale et Géographe spécialisé dans la parentalité et la famille: 

Cette plataforme laisse beaucoup à désirer à bien des égards.

Par exemple :

* Mise à jour des pratiques. Malgré le temps qui s’est écoulé depuis la publication de la Stratégie pour la prise en charge de l’accouchement normal et les documents connexes, la mise en œuvre dans la pratique des changements recommandés a été minimale, voire quasi inexistante dans certains centres.

S’il y a une question qui mérite la pleine implication des associations de sages-femmes, c’est bien celle-là.

 

sage-femme

Il convient de rappeler qu’il ne s’agit de documents rédigés par la Haute Autorité de Santé, et saisie par toutes les associations professionnelles concernées, y compris les sages-femmes et les obstétriciens. Le fait que nous devions recueillir des signatures pour mettre en œuvre les recommandations de la haute autorité de santé dans la pratique hospitalière est, du point de vue des utilisatrices, pathétique.

* Mise à jour de la formation. Quand je lis l’argument de 4 ans d’études et 2 ans de spécialisation. L’expérience est un diplôme, pour le meilleur et aussi pour le pire. Le fait que la formation des sages-femmes reste inchangée malgré les preuves scientifiques et les changements recommandés est une raison pour une manifestation de protestation et une collecte de signatures.

Non seulement les professionnels continuent de recevoir des contenus largement obsolètes, mais leur formation ou presque “endoctrinement” implique de passer par un processus de normalisation de la violence à l’égard des femmes et de désensibilisation des professionnels. D’ailleurs elles, les sages-femmes souffrent aussi de cette maltraitance du système.

sage-femme

  • Il est triste que la formation en pédiatrie sur l’allaitement, qui est la norme biologique pour les êtres humains, soit inférieure à 10 heures. Mais le plus triste, c’est qu’au lieu d’admettre qu’ils ne savent pas, ils n’envoient pas vers le personnel qui a été formé.

C’est pas rare de trouver des temoignages des mères a qui ont leur donnent des conseils ou des estimations qui mettent fin non seulement à de nombreux allaitements, mais aussi à des mères pleines d’angoisse et des peurs.

  • Le fait qu’aller voir une IBCLC constitue souvent un privilège basé sur nos propres connaissances ou notre lieu de résidence est un autre des pièges du système. Les IBCLC sont très peu abondante dans le territoire français.
  • Également, le fait que de nombreux PMI n’exigent pas que le personnel soit correctement formé et actualisé au soutien à l’allaitement n’est pas non plus très réjouissant.
  • Le fait que tous ces professionnels ne disposent pas de matériel adéquat tel que les tableaux corrects de poids des bébés allaités et non ceux des livres de santé qui sont largement utilisés dans la population, envoie aussi des messages confus aux mères et trompe les professionnels en relation à la réelle croissances des bébés allaités .
  • Le fait que seulement 30% de mères françaises allaitent à l’âge de 3 mois et que ce chiffre ne cesse de diminuer.

Et la vérité est que nous pourrions continuer encore et encore avec l’introduction des aliments, le sommeil, etc …

Il est urgent d’actualiser la formation des professionnels en termes d’éthique également.

* L’éthique dans le traitement des femmes enceintes, des nouvelles mères et de toutes les mères. Les études sont claires : le traitement humain est un élément central des soins : un traitement inadéquat, inconsidéré, dédaigneux ou violent est un facteur de risque en soi. Dans tous les cas, c’est inacceptable, contraire à l’éthique et aux droits humains, mais c’est à l’ordre du jour.  

Il y a des sages-femmes qui sont respectueuses et compétentes sur le plan émotionnel ; il y a des pédiatres qui se forment eux-mêmes en relation à l’allaitement et d’autres beaucoup plus nombreux qui ne le font pas. Comme il existe des doulas qui sont très bien formées et d’autres moins et font leur travail plus ou moins bien. 

Le fait que les formation des Doulas ne soit pas une formation réglementée n’en fait pas une formation sectaire.

En tant que professionnels, nous avons également le droit de choisir qui nous forme.

Il est urgent d’établir un système interne dans chaque centre ou organisme professionnel pour détecter et prévenir ce type de comportement, non seulement pour les sages-femmes, mais aussi pour les obstétriciens, les pédiatres, les puéricultrices, les doulas ou tout autre professionnel qui entre en contact avec les femmes et leurs bébés à ce stade. 

S’il est des professions qui ont besoin d’être formées à l’intelligence émotionnelle, ce sont bien celles-ci, car elles interviennent à des moments particulièrement sensibles de la vie et en raison de l’impact profond qu’elles ont sur les personnes dont elles s’occupent.

En résumé, il reste encore beaucoup de choses à faire, dont la réglementation de la formation et du champ d’activité des professionnels de la périnatalité, mais ce n’est là qu’une question de plus dans un panorama qui a un besoin urgent de transformation.

  L’ennemi, ce ne sont PAS les doulas.

 

Mère de trois, geographe et expert en Parentalité, je m'appelle Mercedes Granda et je suis Consultante Perinatale. Parentalité Continuum c'est mon projet.
Savoir plus...

Réseaux et contacts

Les questions par thèmes

Inscrit toi Ateliers et reunions

  • #sommeilbebe

    Atelier sommeil “Comment dorment les bébés ?”

    0 out of 5
    27,00
    Select options
  • Séance individuelle de portage

    Séance à domicile et individuelle de portage

    0 out of 5
    57,00
    Add to cart

Toutes les informations fournies sur ce blog le sont à des fins d’information
et de discussion générale uniquement.

Il est de votre responsabilité de vérifier de manière indépendante toute information ou opinion contenue sur ce site et de consulter votre médecin, pédiatre ou autre professionnel compétent pour l’exactitude
et l’applicabilité de toute information
sur ce site.

Mes recommandations

FIRMAPARA-BLOGMERCEDESGRANDA

Si vous avez aimé cet article
Si vous pensez qu’il peut être utile à quelqu’un d’autre

Partager via les réseaux sociaux et WhatsApp

Mon blog est alimenté par vos commentaires

Leave a Comment

Ouvrir chat
💬 Besoin d'aide ?
Hola 👋 Comment puis-je t’aider ?