La maternité nous rend plus intelligents

Avez-vous remarqué des pertes de mémoire pendant la grossesse ou la maternité ? Oubliez-vous des choses ou avez-vous l’impression que vos capacités sont différentes ?

Différentes études ont montré que, bien que la taille du cerveau puisse être réduite jusqu’à 7 % pendant la grossesse, cette réduction n’est pas due à une perte de neurones. 

Du point de vue de l’évolution, il ne serait pas logique que la grossesse réduise les capacités cognitives d’une femme, précisément à un moment où elle est la plus vulnérable. 

La taille du cerveau revient à la normale environ six mois après la naissance. Les scientifiques ne savent pas pourquoi cette réduction de la taille du cerveau se produit, mais on pense qu’elle est due à divers changements structurels.

Certains chercheurs pensent qu’en raison de l’organisation de nouvelles connexions entre les neurones, un léger état de confusion peut survenir, notamment à la fin de la grossesse et dans les premiers jours après la naissance.

¡ Ton cerveau se spécialise !

 
La maternité nous rend plus intelligents

De nombreuses femmes remarquent qu’elles deviennent “plus distraites” pendant la grossesse, mais cela n’est pas dû à une baisse de l’intelligence, sinon à la concentration de neurones dans d’autres regions importantes à developper et ameilorer nos capaciter de materner.

Le centre de notre attention change.

Tout tourne désormais autour de votre futur bébé et tout le reste semble secondaire.

En fait, de manière assez paradoxale, certains auteurs pensent que ces distractions sont précisément la preuve de la capacité accrue de concentration de la femme pendant la grossesse : elle fait plus attention à ce qu’elle fait ou ne fait pas et amplifie l’importance de ces distractions.

La capacité du cerveau humain à s’adapter à de nouveaux besoins a été démontrée depuis longtemps.

Dans le cas de la maternité, les changements commencent à se produire bien avant que nous soyons confrontées au défi de prendre soin de notre enfant. 

Tout commence avec la grossesse.

Les moteurs du changement dans le cerveau d’une femme sont les deux hormones maternelles par excellence :

  1. Oxytocine. Il améliore l’apprentissage et la mémoire, réduit le niveau de stress et favorise la confiance et les relations sociales.
  2.  Prolactine qui augmente le courage.

Toutes ces qualités sont essentielles pour une éducation parentale réussie, comme nous le verrons plus tard.

La maternité nous rend plus intelligents.

Nous devons garder à l’esprit qu’il existe de multiples types d’intelligence, comme il existe de nombreux problèmes à résoudre dans la vie.

Pour la femme enceinte, sa priorité sera la survie de son enfant.

Le nouveau-né dépendra de sa capacité en tant que mère à le nourrir et à le protéger. C’est pourquoi le cerveau de la femme enceinte se modifie, renforçant certaines compétences utiles à la réalisation de ses objectifs maternels :

Le cerveau multitâche :

La maternité améliore la mémoire spatiale et l’apprentissage.

Un jeune enfant nécessite une vigilance constante et la capacité à mieux contrôler ce qui se passe autour de nous commence à se développer pendant la grossesse.

Cependant, nous ne pouvons pas négliger les autres tâches, d’où l’amélioration de notre capacité à faire plusieurs choses à la fois. Améliorer votre vitesse d’apprentissage sera d’une grande aide dans une période où de nombreux changements auront lieu en peu de temps.

Nous devons apprendre à prendre soin de notre bébé et plus tôt nous le ferons, plus grandes seront les chances de survie.

Le cerveau anti-stress :

Toute nouvelle mère est consciente du stress généré par un nouveau-né qui a besoin de manger souvent et se réveille constamment pendant la nuit. Une mère peut perdre beaucoup des heures de sommeil au cours de la première année de vie de son enfant.

Une telle perte de sommeil sans le soutien d’un cerveau anti-stress pourrait avoir des répercussions négatives sur sa santé et ses capacités quotidiennes.

D’autre part, les chances de survie d’un bébé sont considérablement accrues lorsque la mère bénéficie d’une aide au sein de son groupe.

Le cerveau social :

La maternité améliore les compétences linguistiques non verbales, et il semble raisonnable que ce soit le cas puisque les bébés ne seront pas capables de parler avant un certain temps.

Notre cerveau doit apprendre à interpreter les signes de notre bébé en particulier.

La sociabilité a donc été naturellement sélectionnée comme une compétence précieuse à développer.

Le cerveau intrépide :

Toutes les femelles deviennent extrêmement agressives et protectrices après la naissance. Nous sommes dans un état d’hypervigilance.

  • Ils sont capables de s’attaquer à des animaux beaucoup plus gros, en s’offrant comme leurres pour tromper les prédateurs.
  • Ils sont également capables de prendre de plus grands risques pour trouver de la nourriture pour leurs petits.
  • Cela est dû à une réduction de l’amygdale, qui est responsable des réactions de fuite et de combat.

Maternité Le cerveau intrepide

La nature veut défendre ses petits
et elle veut que vous défendiez vos petits comme une lionne.

Vous savez maintenant que votre perte de mémoire est due au fait que votre cerveau coupe les informations les moins importantes pour se concentrer sur l’essentiel. Votre survie et celle de votre bébé.

Vos capacités s’améliorent pour survivre et les précédentes ne disparaîtront pas, elles reviendront, renforcées par celles que vous aviez déjà.

Et toi, combien de temps après l’accouchement t’es-tu sentie remise des effets de la grossesse et de l’accouchement ?

💣Ayez des informations et des attentes réelles et ne tombez pas dans les mythes ou la culpabilité.

Dormir avec votre bébé, l’allaiter, le calmer, le bercer, l’accompagner,… c’est bon. 
Et c’est normal !

Vous travaillé vos capacités intellectueles maternelles.

Si vous vous réveillez fatigué, avec un bébé… C’est NORMAL, ne laissez personne vous dire le contraire.

FIRMAPARA-BLOGMERCEDESGRANDA

Si vous avez aimé cet article
Si vous pensez qu’il peut être utile à quelqu’un d’autre

Partager via les réseaux sociaux et WhatsApp

Mon blog est alimenté par vos commentaires

S'abonner à la Newsletter

Parlons Accouchements avec Eva M. García: Anthropologue

Parlons accouchement avec Eva M. García - Antropologue et ecrivain Naissance volé, vigilance obstetricale et marché de la sumission femenine

Eva Margarita García est titulaire d’un doctorat en anthropologie et d’un Master en genre et féminismes, ainsi que d’une licence en philosophie.

Mi-française, mi-espagnole, elle mène depuis de nombreuses années des recherches sur les questions liées à la santé des femmes, au modèle médical hégémonique et à la médecine androcentrique. 

Sa thèse de doctorat a été la première sur les violences obstétricales à être lues en Europe. Elle combine son travail d’éditrice informative avec celui de professeure collaboratrice à l’Universitat Oberta de Catalunya, tout en donnant des conférences dans toute l’Espagne. Elle est aussi mère de deux filles.

Son premier livre, « Partos arrebatados » (Accouchements enlevés) fut publié en 2021, à la maison d’édition Ménades Editorial.

Accouchements enlevés de Eva Margarita García Anthropologue

Accouchements Enlevés : Il faut regarder plus loin que la pointe de l’iceberg

La gynécologue Miriam Al Adib interroge dans la préface de “Accouchements enlevés, La violence obstétrique et le marché de la soumission féminine “, quand la violence masculine envers les femmes au sein du couple a-t-elle cessé d’être normale ?. Et elle répond :

“Quand on a commencé à en parler, c’est pourquoi la première chose à faire est de briser le silence”.

La violence obstétricale désigne l’ensemble des pratiques dégradantes, oppressantes et intimidantes pour les femmes de la part des professionnels de la santé.

Il s’agit, comme l’ont constaté l’ONU il y a 5 ans, d’une pratique répandue mondialement et d’une “violation des droits des femmes”, selon les termes de l’Organisation Mondiale de la Santé.

Cette violence peut être physique (non-respect des rythmes de l’accouchement ou recours à des procédures inutiles) ou psychologique (insultes, humiliations, absence d’explications sur ce que l’on fait du corps ou infantilisation des femmes).

Une violence qui est passée sous silence

Et même comprise et acceptée par les victimes parce qu’il a été culturellement entendu qu’on accouche dans la douleur et la souffrance et que la médecine protège et soigne avant tout.

“Accouchement enlevés”, nous propose un voyage historique ou en même temps on nous dévoile la base du patron culturel des naissance, principalement en Espagne, et pour laquelle on peut trouver des preocupantes similitudes en France. 

Eva Margaría García met l’accent à la fois sur les aspects expérientiels des femmes qui ont subi des violences obstétricales et sur les professionnels qui ont pu être les agents ou les spectateurs de ces violences. 

Pour reprendre les termes de l’anthropologue elle-même:

“tant qu’il n’y aura pas de perspective de genre dans les soins de santé, il sera difficile de vaincre les violences obstétricales”. Ici est ailleurs les cris des femmes doit être entendu. 

Logo VOG Violence Obstetrique Espagne

Porte parole des comptes Facebook et Instagram @ViolenciaObstetricaEspana partage régulièrement des témoignages de femmes espagnoles qui, comme les Françaises et malheureusement des millions de femmes dans le monde, souffrent chaque jour les violences obstétricales et gynécologiques. 

À l’Occasion de la Semaine Mondiale de l’Accouchement Respecté #SMAR, sur Facebook con Mercedes Granda de Parentalité Continuum, le 19 mai à 10h on rentreras dans le coulis de “Les Accouchements enlevés et le marché de soumission féminine”.

On vous invite à participer et à poser vos questions.

Vous pouvez en savoir plus ou voir d’autres événements près de chez vous en France ici : @SMAR.France

Evenements autout de la Proposition Thematique à reflechir pour cette année 2022 “DES MEILLEURS NAISSANCE POUR UN MEILLEUR AVENIR”

En Europe @EncaEurope

AUSSI : #SMAR2022 #SMAR2022Events
#SemaineMondialeAccouchementRespecté2022 #BienNaitre #meilleurnaissancepourunmeilleuravenir #SMAR2022 #Fautpaspouser un film de #NinaNarre

Inscrit-toi ICI

Parlons accouchement avec Eva M. García - Antropologue et ecrivain Naissance volé, vigilance obstetricale et marché de la sumission femenine

 
FIRMAPARA-BLOGMERCEDESGRANDA

Si vous avez aimé cet article
Si vous pensez qu’il peut être utile à quelqu’un d’autre

Partager via les réseaux sociaux et WhatsApp

Mon blog est alimenté par vos commentaires

S'abonner à la Newsletter

Projet de Naissance, par où commencer ?

Projet_Accouchement

Un projet de naissance c’est la première étape pour découvrir tout ce que vous souhaitez savoir ou que vous pensez être important pour votre accouchement et la naissance de votre bébé.

Ça peut-etre aussi des questions que vous souhaitez evoquer lors de la reunion avec votre sage femme.

Selon une enquête de l’Inserm (Institut national de la santé et de la recherche), seulement 3,7% des femmes rédigent un projet de naissance, c’est donc très peu.

Et pourtant, c’est un des outils fondamental pour avoir le plus proche de notre “Accouchement Revé”.

Bonne naissance droit

Parce que oui… entant que femme, très probablement tu as déjà imaginé la rencontre avec ton bébé. OUI, notre bébé exist-t-il bien avant dans nos pensé, que dans la realité... et on as beaucoup des idées reçu sur l’accouchement difusé aussi dans le cinema que dans la “culture populaire”.

Lors de la première réunion à la clinique française, que j’ai choisi avec mon compagnon pour ma première grossesse, lorsque j’ai demandé quel était le taux d’épisiotomies, on m’a répondu :

Le problème des mères d’aujourd’hui, c’est que vous regarder trop sur internet”.

Je n’ai pas eu de réponse. Nous étions environ 10-15 femmes enceintes. Une autre femme a déclaré : “Je suis également intéressée à le savoir.” La sage-femme a évité la réponse et nous a dit que

Si nous le faisions quand même (l’épisio), c’était de notre faute, que surement nous n’avions pas fait les “exercices” et massages…..

Si j’avait su! C’etait déjà un RED FLAG! ♦♦♦♦

Ça c’etait en 2006. Les choses n’ont pas changé beaucoup.

Ici je laisse l’accès libre à plusieurs documents:

Liens vers documents DRIVE EDITABLES
Faites une copie de ces documents,
Modifiez-le ou partagez autant que vous le souhaitez.
MES CHOIX NE SONT PAS VOS CHOIX!!

C’est le modèle que j’ai envoyé moi même en 2 occasion, la première en Espagne pour choisir hopital pour ma bébé n. 2, et la 2éme occasion avec mon 3éme bébé en France. Ici,  j’ai choisi d’être accompagné pour une sage-femme pour un accouchement à domicile.

Mon Plan B obligatoire était une clinique de la región qui était assez respectueuse. Même si je le sais bien, “Tout ce qui brille n’est pas or..” Il á etait bien reçu par les sages femmes.

SMAR

Je vous laisse ici un autrè modele que j’ai utiliser dans ce cas:

Liens vers document DRIVE EDITABLE
Modifiez-le autant que vous le souhaitez.
MES CHOIX NE SONT PAS VOS CHOIX!!

D’autres femmes m’ont également aidé à construire ce document finale car j’ai longtemps fait partie des adherents de El Parto es Nuestro. (L’accouchement est à nous). J’ai aussi aidé à beaucoup d’autres femmes à preciser les siennes. Et j’espere que ça t’aideras à rediger le tienne.

Celui je l’ai fait en fonction des mes connaissance, mes valeurs et de mes souhaits, mais aussi avec l’evidence scientifique dans une mains et mes droits dans l’autre.

Le fait d’avoir vécu mon premier accouchement de façon medicalisé, et d’avoir frolé une césarienne. Le fait qu’il m’ait fallu des mois pour me rendre compte de la façon dont j’avais été traitée, aussi pendant la grossesse. Et que j’avait souffert un traumatisme pendant la naissance de mon fils. Le fait, que j’ai pris des mois à restaurer l’attachement abimé avec mon enfant à cause de tout ça.

Ecrire mon projet de naissance pour mes deux autres accouchements avec mes propres mots m’a aidé à comprendre que je prenais aussi la responsabilité de mon corps.

Cela m’a aidé à visualiser mes peurs et à savoir quoi faire au cas où elles se présenteraient. Á mieux connaitre les puissances et l’intelligence innée de mon corps.

Malgré tout, un projet de naissance ne garantit pas que tout se passera comme on le souhaite pour des diverses raisons.

Envoyer votre courrier au centre qui vous correspond. C’est votre droit, et ça fait du bien.

Un projet de naissance nous accompagne dans notre trousse le jour de la naissance et beaucoup plus.

Un projet de Naissance n’est pas une loi, tu peut aussi changer d’avis à tout moment.

Je pense toujours qu’un point très importante c’est aussi que notre compagnon soit bien au courant. Ses peurs ont aussi besoin d’être compris et ecouter. Ensemble nous allons plus loin, plus rapidement.

Lui ou la personne qui nous soutiendras ce jour, est la personne qui peut garantir aussi que notre voix soit ecoutée.

Je te souhaite Ton Accouchement Revé…  ou du moins aussi proche que possible. Même une césarienne peut être vécue avec amour et respect.

Autres webs ou tu peut trouver des modeles de Projet de Naissance.

Si vous avez aimé cet article de mon blog
Si vous pensez qu’il pourrait aider quelqu’un d’autre

Partager via les réseaux sociaux et WhatsApp

Mon blog est alimenté par vos commentaires